Bilan octobre 2017

Et voila déjà la fin du mois d’octobre ! Un mois plutôt riche culturellement parlant pour moi, alors voici mon bilan :

Au niveau lecture, j’ai lu 5 livres ce mois ci, soit la moitié de ma wish list. C’est seulement un live de moins qu’en septembre, alors que j’ai été beaucoup plus  active ce mois ci.couv32024161

  • Policier: Une seule lecture policière ce mois ci, Un pied au paradis de Ron Rash, un roman sur l’amérique profonde, qui m’a assez plu, mais dont je ne garderai probablement pas de très grands souvenirs.

 

  • couv69522294Historique: Ce mois-ci j’ai lu Le réseau de Corneille, ma deuxième rencontre avec Ken Follet, et c’est à nouveau une très grande réussite, j’ai préféré ce roman aux piliers de la terre, pourtant très bien mais que j’avais trouvé trop manichéen.

 

 

  • Contemporain: 3 lectures contemporaines ce mois-ci. Réparer les vivants, un roman décorés de multiples prix mais qui ne m’a pas tellement convaincu malheureusement, trop en surface à mes yeux. Mais aussi, L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir, un très beau roman que j’ai dévoré et dont l’écriture est absolument magnifique. Enfin, L’abolition, de Robert Badinter, un grand roman écrit par un grand homme à propos de l’abolition de la peine de mort.

 

Au niveau Films, j’ai eu un bon mois aussi, avec 6 films vu dans le mois.

J’ai déjà vu plusieurs films jeunesses, les trois hunger games ainsi que Nerve, dont on peut quelques peu rapprocher les thématiques. Les thématiques du rapport aux médias, de la communication et de la propagande sont abordés plutôt bien dans ces films.

Au plan historique, j’ai vu deux films. The Duchess, un film assez classique réalisé par Saul Dibb et qui relate l’histoire de  Georgiana of Devonshire. D’autre part, Le pont des espions, un très beau film de Spielberg sur la négociations d’otages pendant la guerre froide.

Ensuite j’ai vu deux films de Denis Villeneuve: Blade Runner 2049 qui fait suite au premier Blade Runner et pose des questions sur l’humanité probablement intéressante, mais qui m’a laissé assez froide malgré une réalisation magistrale, et Premiers contacts, un très beau film de SF sur le langage, et la communication.

Ensuite en matière de séries, la récolte est bien plus mince avec seulement deux séries vues ce mois-ci. Déjà This is us, que j’ai presque terminé et qui est une très belle série familiale abordant de jolie thématique. Ensuite la célébrissime The walking dead que j’ai au final detesté, j’ai du m’arrêter à la saison 1 tant les personnages avaient vocation à m’agacer, j’ai trouvé l’entière saison extrêmement sexiste et mal construite.

Publicités

Bilan, octobre 2017

Bon, enfin un mois ou je lis suffisamment pour pouvoir reprendre un bilan ! J’espère continuer à lire régulièrement dans les prochains mois, a priori c’est bien parti !

Ce mois-ci j’aurai lu 6 livres, ce qui est pas trop mal, même si j’espère vraiment faire mieux le mois prochain. Bref voici le bilan :

  • Policier :  Deux lectures policières, qui ne m’ont vraiment emballé ni l’une ni l’autre. D’abord Le diable de la Tamise  dont l’intrigue policière ne m’a pas franchement convaincue, même si l’idée de base était intéressante. Ensuite, Le sang des farines, le sixième tome des aventures de Nicolas Le Floch, dont je commence peut-être à me lasser, trop de similitudes entre chaque épisode.
  • Contemporain: Deux très belles découvertes ce mois ci, Dites aux loup que je suis chez moi, un très beau roman initiatique sur l’adolescence qui parle de la famille, et aussi du sida; et ensuite Les filles de l’Ouragan, sorte de saga qui suit deux femmes sur cinquante ans de leur vie dans l’Amérique la plus rurale.
  • Chick-lit: Une plutôt belle incursion dans le monde de la lecture chick-lit ce mois cicouv55144281avec Le théorème du homard, une très belle histoire qui en profite pour parler d’amour et aussi d’autisme de très jolie façon

 

 

  • couv59863163Coup de cœur du mois: Coup de cœur absolu ce mois ci pour Défendre Jacob, un roman judiciaire avec une psychologie des personnages absolument parfaite !

 

 

 

Au niveau séries télé (on va essayer de faire un bilan aussi voui voui), j’ai vu 6 séries différentes ce mois ci.

D’abord The Handmaid’s Tale, mon coup de cœur sériel du mois, une dystopie glaçante dans laquelle les femmes sont ramené à leur rôle d’enfantement. Ensuite j’ai revu Jessica Jones, une de mes séries préférées, qui  suit les retombées psychologique des super-pouvois sur les super-héros, et parle très bien de traumatisme.

Ensuite j’ai suivi de plus ou moins loin plusieurs séries dont je n’ai pas parlé sur le blog, soit par flemme, soit parce que je n’avais rien d’intéressant à en dire:

  • Glow: Un petit plaisir coupable, vu surtout pour son esthétique. L’histoire suit Ruth, une actrice et looseuse absolue qui se retrouve embarquée dans une émission de catch féminin pondu par un jeune play-boy immature et un réalisateur de nanard désargenté. Rien de fou, mais j’ai bien aimé, même si ça n’a rien de profond. j’avoue que je ne connaissais pas le catch et que j’ai aimé le découvrir ! Et surtout, une série dont presque tous les rôles sont tenues par des femmes, très différentes les unes des autres et loin des représentation habituelle, ça fait du bien !

 

  • Orange is the new black: J’ai vu la dernière saison de Orange, que j’ai adoré et qui m’a fait trembler pour tous les personnages. J’adore cette série qui se bonifie avec le temps, et qui a le casting le plus diversifié que je connaisse. J’en ferai probablement un article un jour. En attendant je tremble pour la suite de la série que j’attend avec impatience.

 

  • Daredevil: Cela faisait longtemps que je n’avais pas abandonné une série en cours, mais j’ai fini pour le faire avec Daredevil ! Cette série m’a ennuyé à mourir. Je n’ai jamais réussi à m’attacher à aucun des personnages (sauf peut-être un peu à  Foggy), et le concept du super-héros aveugle mais qui en fait a une perception tellement développé qu’il n’est pas vraiment aveugle m’a franchement enervé, j’ai trouvé cette représentation du handicap assez naze, même si je suis consciente que ce n’est pas le sujet.

 

  • This is us: Une petite pépite que je viens seulement de découvrir, et après avoir vu le premier épisode j’ai très très envie de voir la suite. A priori il s’agit d’une saga familiale mignonne comme tout !

 

 

 

 

 

Bilan Novembre 2016

 

Et voila, le mois de novembre est passé, avec 8 nouvelles lectures au compteur, comme en octobre! Aucun coup de cœur, mais plusieurs jolies découvertes 🙂

  • Policier historique: Ce mois ci, deux romans policiers au compteur, qui sont également des romans historiques, se déroulant à la même période ou presque! D’abord, le Nicolas le Floch du mois, le crime de l’hôtel Saint-Florentin, un excellent cru. Ensuite une première rencontre réussie mais peut-être moins que je ne m’y attendait avec Anne Perry, A l’ombre de la Guillotine.

la-bete-humaine

  • Classique: Ce mois ci, j’ai lu avec grand plaisir La bête humaine, un très grand classique, à la hauteur de sa réputation.

 

 

 

  • Contemporain: Quatre contemporains ce mois ci, que j’ai honte d’aligner côte à côte tant leur qualité diffère. D’abord, la maison du Cap, un page-turner sympathique mais avec assez peu de qualité littéraires. Puis, Songe à la douceur, un très beau roman dont j’ai aimé la poésie même s’il ne m’aura pas marqué au final.  Ensuite, Ma vie pour la tienne, un très beau livre sur un sujet difficile, mais avec certaines facilités que je regrette.  Enfin, Jours sans Faim, une lecture magnifique bien que moins touchante que le précédent roman de l’auteur que j’ai lu.

 

 

 

lecho-des-armes

  • Jeunesse: Ce mois ci j’ai lu L’écho des armes, un recueil de nouvelles qui trainait chez moi, et auquel je n’ai pas du tout accroché, aucune nouvelles n’a de réelle profondeur, notamment parce qu’elles sont toutes beaucoup trop courtes. bref une lecture tout à fait dispensable!!

 

 

Bilan octobre 2016

Et voila, le mois d’octobre est passé! Au total, 8 lectures et aucun coup de cœur. Clairement j’ai moins lu, au mois d’octobre, er des choses moins intéressantes que pendant le mois de septembre. En espérant que le mois de novembre sera un meilleur mois livresque, voici mon bilan:

  • Policiers: Ce mois ci, je compte 5 romans policiers à mon actif, et tous très différents les uns des autres. J’ai commencé le mois avec le décevant Trauma, un roman à la construction hasardeuse et que j’ai déjà commencé à oublier. J’ai poursuivi avec Le mystère Sherlock, un roman policier humoristique que j’ai beaucoup aimé. Puis j’ai lu L’affaire Nicolas Le Floch, clairement pas le meilleure de la saga de JF Parot, et Le miroir du mort, un recueil de nouvelles agréable de la reine du crime. Enfin, Le droit de tuer, roman judiciaire et policier dont j’attendais beaucoup m’a vraiment déçu, notamment en raison de ses personnages creux.

un-ete-outremer


  • Jeunesse: Une lecture au rayon jeunesse ce mois ci! Il s’agit d’Un été outremer, un roman classique sur la recherche de ses origines, mais très agréables à lire, sans prétention.

 

parmi-tant-dautres

 

  • Contemporain: Ce mois ci j’ai lu Parmi tant d’autres… un roman dont j’ai eu beaucoup de mal à comprendre la trame narrative, et qui ne m’a pas émue une seconde malgré son sujet, l’agonie d’un combattant de la guerre de 14-18.

 

 

princess-bride

  • Fantasy: Après plusieurs années sans lire un seul roman du genre, j’ai renoué avec ce style grâce à Princess Bride, un roman déroutant, mais intéressant.

 

 

Bilan septembre 2016

Après un mois de blog, et de lectures, l’heure du bilan est arrivé 🙂 Qu’ais-je lu au mois de septembre? En septembre j’ai lu 9 livres soit presque 2 livres par semaine.

a-linterieur

  • Coup de cœur du mois: Mon coup de cœur ce mois-ci est incontestablement A l’intérieur de Jodi Picoult, un très beau pavé sur un adolescent atteint du syndrome d’Asperger accusé de meurtre.

 

 

  • Policiers: J’ai lu 4 romans policiers en septembre (sans compter A l’intérieur qui se rapproche davantage du roman psychologique), tout d’abord j’ai lu les trois premiers tome de la série Nicolas Le Floch par Jean-François Parot (L’énigme des blancs manteaux, l’homme au ventre de plomb et le fantôme de la rue royale), qui si ce ne sont pas des thrillers halletants, sont des romans policiers historiques soignés et très sympa. je continuerai cette saga dans les mois à venir! Ensuite j’ai lu La fille cachée de Lisa Gardner, un roman policier beaucoup trop manichéen à mon goût.

 

 

  • Jeunesse: Au rayon jeunesse, j’ai démarré la saga Demain Quand la guerre a commencé de John Marsden, dont j’ai lu le tome 1 et le tome 2 que j’avais dans ma PAL. La saga est sympa sans faire d’étincelle, je ne suis pas certaine de la continuer…

 

 

rien ne s'oppose à la nuit

  • Contemporain: J’ai démarré septembre en lisant Rien ne s’oppose à la nuit, de Delphine de Vigan. Un très beau roman en partie autobiographique dans lequel elle retrace la vie de sa mère, bipolaire.

 

 

 

les-borgia

  • Classique: J’ai lu Les Borgia  d’Alexandre Dumas, issu de ses chroniques « crimes et châtiments célèbres ». Alors que je m’attendait à un récit des méfaits de César Borgia, le livre se contente d’une chronique de l’évolution de la situation géopolitique de l’Italie entre 1495 et 1502, je suis assez déçue.