Le miroir du mort, Agatha Christie

« Chacun sait qu’Hercule Poirot est le plus grand détective de tous les temps. Un homme se suicide quelques heures après lui avoir demandé assistance ? Allons donc ! Ce serait trop facile, et le petit belge sait bien que personne ne fait appel à lui sans raison… Pour lui, rien de plus facile que de déjouer les jeux de glaces, voir au-delà du miroir et faire faillir la réalité des apparences. Le Miroir du mort, Feux d’artifice, L’invraisemblable vol : des nouvelles où le génie de la déduction d’Hercule Poirot s’en donne à cœur joie. »

le-miroir-du-mort

 

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu la reine du crime…Et ce petit recueils trainait dans ma PAL depuis une éternité! Il s’agit d’un recueils de 4 nouvelles (et non pas 3 comme l’annonce la couverture) très rapides, les nouvelles font entre 20 et 60 pages chacune.

Feux d’artifice: Mrs Allen est retrouvée morte dans sa chambre, un revolver à la main, un suicide? Mais alors pourquoi n’y a-t-il plus d’empreintes sur le revolver?

L’invraisemblable vol: Lord Mayfield, homme politique d’importance, a accueilli chez lui lord et lady Carrington, leur fils Reggie, Mrs Macatta, une député, et Mrs Vanderlyn. Alors qu’il se balade avec Lord Carrington, des plans secrets sont volés. Qui a pu commettre le vol?

Le miroir du mort: Hercule Poirot est convoqué par Sir Gervase Chevenix-Gore, un vieil original. Mais quand Hercule Poirot arrive, Sir Gervase s’est suicidée. Est-ce vraiment un suicide? La plupart des personnes vivant dans sa demeure pourraient bien avoir une bonne raison de le tuer…

Trio à Rhodes: Hercule Poirot part en vacances à Rhodes, ou il rencontre notamment le couple Chambry, dont la femme, Valentine, cherche à séduire Mr Gold, lui aussi venu en vacances avec sa femme. Hercule Poirot l’annonce, un meurtre va être commis. mais par qui?

 

Sur les 4 nouvelles, mes préférés sont l’invraisemblable vol et le miroir du mort, deux novelles dans lesquels tout le génie et la simplicité d’Agatha Christie se livre, et ou on se dit « mais oui bien sûr » quand Hercule Poirot livre la solution, sans pour autant avoir pu résoudre nous-même le crime.

J’ai trouvé que Feux d’artifices était un peu vieillie, je ne suis pas sûre qu’elle soit solvable sans des éléments très précis du mode de vie de l’époque.

Quand à Trio à Rhodes, le concept de cette nouvelle est passionnant, mais elle est trop courte pour se donner le temps de réfléchir vraiment.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Le miroir du mort, Agatha Christie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s