L’homme au ventre de plomb, JF Parot

« Fin de l’année 1761 : la guerre de Sept Ans prend une tournure de plus en plus désastreuse, l’expulsion des jésuites est en discussion et la marquise de Pompadour vit ses derniers temps de faveur. Nous retrouvons Nicolas Le Floch à la première des Paladins de Rameau à l’Opéra, à laquelle assiste Madame Adélaïde, une des filles de Louis XV. Durant la représentation, le comte et la comtesse de Ruissec, qui accompagnaient la princesse, sont informés du suicide de leur fils, et Nicolas suit son maître Sartine jusqu’à l’hôtel des malheureux parents, où il va faire de bien curieuses constatations. Nicolas découvre bientôt que ces meurtres paraissent liés à un complot jésuite. Mais ne s’agit-il pas là de fausses apparences, d’une manipulation compliquée des divers partis qui s’affrontent secrètement à la Cour. »

 

 

lhomme-au-ventre-de-plomb

 

Et voici ma deuxième rencontre avec Nicolas Le Floch, ce jeune inspecteur parisien du XVIII émé siècle. Cette fois, ce n’est plus aux bourgeois et aux prostituées que Nicolas va devoir s’intéresser, mais aux nobles et à leurs intrigues.

En effet, le vicomte de Ruissec, fils de deux proches de Madame Adélaïde, fille de Louis XV, semble s’être suicidée. Nicolas est dépéché sur l’enquête, mais des intrigues politiques vont chercher à empêcher l’enquête, et de nouveaux crimes vont se produire.

Quel plaisir de retrouver Nicolas Le Floch et les autres personnages de Parot: Sartine, Noblecourt, Bourdeau, Semacgus,… J’ai été pour le moins ravie de me plonger de nouveau dans le paris du XVIII émé siècle, avec ses intrigues. Le style d’écriture est toujours aussi agréable, les personnages toujours aussi bien rendus et le Paris du XVIII émé siècle est toujours aussi bien maîtrisé par Parot.

Cependant, là ou le bas blesse, c’est l’intrigue policière. Contrairement au précédent volume ou l’intrigue policière était parfaitement menée, cette fois l’intrigue semble un peu trop alambiquée, confuse. j’ai parfois eu du mal à suivre les différents développements de l’enquête, qui me paraissaient peu logique, et la résolution de l’enquête ne m’a qu’en partie convaincue.

Cependant, je continue à apprécier les enquêtes de Parot et je lirai sans aucun doute le prochain volume des enquêtes de Nicolas Le Floch!

Publicités

2 réflexions sur “L’homme au ventre de plomb, JF Parot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s